Actualites

4ème Biennale de l’imaginaire social : Cultures, Mémoires et Travail Social

Cette quatrième édition, organisée par les écoles de formation en travail social de la région Hauts-de-France : IRTS, EESTS, CRFPE, ISL, AFERTES avec le soutien de la Ville de Carvin se déroulera le 30 novembre et 1er décembre à Carvin.

Elle s’adresse principalement aux étudiants des écoles de formation en travail social et aux professionnels du secteur, sur inscription préalable dans la limite des places disponibles.

La notion de mémoire est complexe, multiforme et soumise à bien des controverses. Collective, plurielle, chargée d’affectivité, la mémoire se fonde sur la réappropriation de son histoire ; elle renvoie au souvenir de sa propre expérience dans les histoires d’un groupe, d’une collectivité, d’une culture ou d’une société.
De quelle manière l’histoire en tant que récit du passé est-elle aujourd’hui mise en récit et quelles réalités sociales et locales vient-elle révéler ? En quoi et comment l’expérience de soi est-elle inséparable de celle de l’autre, de la structure des actions avec lui et, finalement de la construction d’une « mémoire partagée » (Ricœur, 2000) ?
Ce questionnement sur les liens entre passé, présent et avenir à partir des mémoires et des cultures se situe dans la suite logique d’une réflexion que nous avons amorcée depuis plusieurs années et qui nous a amenés lors de la précédente biennale en 2015, à réfléchir à la notion de diversité culturelle. Adoptée en novembre 2001, la déclaration universelle de l’UNES­CO sur la diversité cultu­relle érige celle-ci au rang de patrimoine commun de l’humanité aussi nécessaire que la biodiversi­té… et fait de sa défense un impératif éthique inséparable du respect de la dignité de la personne humaine. Au vu de notre contexte social actuel marqué par un présent de plus en plus complexe et un avenir incertain pouvant générer repli sur soi et/ou rejet de l’autre, réfléchir au couple altérité-universalité et aux moyens de recréer du commun mérite selon nous toute notre énergie et toute attention.
Pour cette quatrième biennale de l’imaginaire social qui, depuis sa création réunit en un même lieu des acteurs du travail social et de la culture, nous avons souhaité nous intéresser aux histoires de la France plurielle et à la dynamique de production mémorielle. La question suivante constituera le fil rouge de ces deux journées :
En quoi la mobilisation des mémoires vivantes permet-elle de valoriser, promouvoir, susciter différentes formes de solidarités et contribuer à la prise de conscience d’une appartenance commune et d’un destin collectif ?
Les interventions que nous avons réunies traiteront du statut et des usages de la mémoire dans notre espace régional, et chercheront à mettre en avant les enjeux du travail sur les mémoires pour les différents acteurs impliqués. Nous donnerons à voir des logiques de production, transmission, d’oublis peut-être également, mais il sera aussi et surtout question de la créativité des territoires et de leurs habitants dans leur volonté de rechercher les moyens d’être ensemble dans la durée.

Programme

Affiche

les 30 novembre et 1er décembre 2017
Salle des Fêtes « Le Magestic »
Rue du 8 mai – Carvin

demande d'inscription

X




icon

Inscriptions aux concours

icon

Guide des formations

icon

Centre de Ressources Documentaires

icon

Offres d'emploi