Partenariats – Erasmus +

L’IRTS Hauts-de-France poursuit sa politique de développement des partenariats en Europe, en Suisse, et au Québec, principalement.
Le Pôle International collabore activement aux travaux de partage et d’amélioration des pratiques des réseaux nationaux et internationaux d’écoles et d’universités en travail social francophones et anglophones (UNAFORIS, AIFRIS, EASSW, FESET…).

erasmus-plus

Auparavant inscrit dans le dispositif Erasmus 2007 2013, l’IRTS Hauts de France est titulaire de la Charte Erasmus + pour l’Enseignement Supérieur 2014 2020. L’Institut s’engage ainsi à mettre en œuvre une gestion qualitative des projets de mobilité européenne.

Extrait de la Déclaration de stratégie Erasmus + :

L’IRTS a déposé auprès de sa tutelle, au 30 avril 2013, ses projets de mise en ECTS des contenus des diplômes d’Educateur Spécialisé, d’Assistant de service social et d’Educateur Technique Spécialisé selon l’application de la circulaire interministérielle du 5 décembre 2011 relative à la mise en crédits européens (ECTS) des formations préparant aux diplômes post baccalauréat de travail social.
L’IRTS applique déjà les principes éthiques de non-discrimination, d’équité, de transparence, de lisibilité, dans la communication, la transmission des savoirs et la réalisation des actes           d’enseignement. Il entend préserver cette politique qualitative et l’élargir sur des actions liées à la mobilité des étudiants et du personnel, et au développement des partenariats stratégiques dans le cadre des projets internationaux dans le respect des dispositions préconisées par la nouvelle Charte Erasmus 2014 – 2020.

La création d’une organisation qualitative, lisible, et pérenne garantit les liens entre la pédagogie, l’administration et l’accompagnement des projets internationaux (mobilité des étudiants, des personnels –en projet-, développement des partenariats stratégiques) :

 

  • Le Comité de pilotage international composé de référents pédagogiques piloté par la Direction des Etudes et le Directeur Général est un lieu de décision, de ressources et de mise en oeuvre des actions, selon les référentiels nationaux des formations, et attribue les financements des projets de mobilité.
  • La Direction des études assure un cadrage qualitatif, administratif, financier et la coordination des projets : procédures internes, lisibilité institutionnelle des investissements, la communication et la traçabilité, un accompagnement à la méthodologie dans leur réalisation,

Du fait de la récente reconnaissance de nos formations en ECTS, nous n’avons pas encore pu développer de mobilité étudiante études entrante et sortante. Nous avons mis en place un dispositif d’accompagnement de la mobilité sortante stage (septembre 2012), qui sera progressivement optimisé.

Objectifs stratégiques des actions de mobilité :

 

  • Développer la mobilité étudiante sortante en stage et ensuite, en études, par une valorisation des expériences menées à l’international : actions de communications ciblées (réunion et création de documents d’informations…).
  • Favoriser les retours d’expériences et la communication entre les étudiants partis et ceux qui le souhaitent, capitalisation des lieux de stage et mise à disposition d’un fichier de sites d’accueil. Accompagnement à la recherche de terrain d’accueil, création d’un guide de mobilité réactualisé tous les ans et d’accompagnement pédagogique transversal aux formations.
  • Créer et Favoriser la mobilité entrante des étudiants pour les stages et pour les études
  • Création d’un partenariat privilégié avec des associations locales pour l’accueil des étudiants étrangers, mise en place d’un accueil en interne (parrainage étudiant, accompagnement hébergement, démarches administratives), accompagnement des professionnels dans le suivi sur le terrain.
  • Assurer une lisibilité des contenus des formations et des modalités d’évaluation en ECTS par la mise en ligne de tout document d’information pédagogique pour favoriser l’accueil en études.
  • Développer la mobilité entrante et sortante des personnels par une connaissance fine des systèmes éducatifs, des expertises et des métiers étrangers (Point important dans la négociation des accords), une valorisation des expériences, une production pédagogique insérée dans les pratiques.

Pour développer notre expertise internationale, nous souhaitons à court et moyen terme :

1.       Diffuser la culture de l’international auprès des équipes pédagogiques, qui assureront l’accueil et le suivi des mobilités entrantes et sortantes et la mise en œuvre des projets qualitatifs. Pour faciliter l’insertion de cette culture dans les pratiques, nous visons les partenariats avec des écoles et université des pays francophones : Belgique, Suisse, Québec, pays du Maghreb.

2.       Mener une campagne de recherche de partenariats stratégiques auprès des collectivités régionales et territoriales locales, et de nos réseaux professionnels afin de mieux nous insérer dans des projets internationaux existants en lien avec nos problématiques de terrain, nos métiers et nos formations.

La mise en place progressive d’une politique linguistique par des recherches de financements, et le développement des ressources linguistiques parmi les personnels et les étudiants, devraient favoriser une avancée vers d’autres pays.

 

icon

Inscriptions aux concours

icon

Guide des formations

icon

Centre de Ressources Documentaires

icon

Offres d'emploi