Encrage : Valorisation des travaux des étudiants de l’IRTS Hauts-de-France

Encrage est une revue numérique qui a pour objectif de :

  • Diffuser, capitaliser et transmettre un résumé « carte de visite » des travaux des apprenants IRTS aux professionnels et aux nouveaux apprenants
  • Valoriser les travaux et les compétences des étudiants et créer de la visibilité

Le projet de publication concerne les travaux certifiés des étudiants de l’IRTS Hauts-de-France des niveaux 6 et 7 : ASS, ES, ETS, CESF, MF, CAFERUIS, DEIS et CAFDES : mémoire, dossier d’expertise, note d’aide à la décision, etc. L’appel à auteurs a été lancé auprès des promotions d’étudiants en cours de parcours.

Vous trouverez ci-après, en cliquant sur le titre, un court résumé des mémoires que des étudiants ont accepté de mettre en ligne.
Pour les étudiants de l’IRTS et les abonnés de l’Espace Santé Social, après identification, les documents en texte intégral sont accessibles sur le portail de l’Espace Santé Social. Un lien de connexion vous y mènera à la fin de chaque résumé.

Revue Encrage n°1 : janvier 2023

DEES 2022

Titre :

La place de la personne polyhandicapée dans la société

Mots-Clés :

Liberté de choix ; citoyenneté ; autodétermination ; empowerment ; valorisation des rôles sociaux ; polyhandicap

Résumé :

La complexité de la situation de handicap des personnes polyhandicapées est liée à plusieurs facteurs qui entrainent une importante dépendance, ainsi elles sont limitées et manquent d’autonomie de décision et de participation dans leur quotidien.

L’équipe pluridisciplinaire est alors invitée à observer, à repérer, à se questionner, à travailler en équipe, à impliquer la personne concernée afin de répondre au mieux aux demandes et être un agent causal/médiateur/facilitateur dans le quotidien. Tout cela dans l’objectif d’accompagner à développer les compétences, à pousser leurs limites et difficultés dans la mesure du possible, pour favoriser leur épanouissement personnel et leur donner accès à une qualité de vie satisfaisante. Est-ce que c’est bien cela qu’il veut ?

Est-ce que c’est ce genre de musique qu’elle aime ? Ou encore est-ce ce vêtement qu’il aimerait porter aujourd’hui ? Qu’est-ce qui le passionne ?
Comment puis-je les faire participer ?... Voilà quelques questions qui ont déterminé mon accompagnement durant mes trois ans d’apprentissage à la Maison d’Accueil Spécialisé et qui ont suscité en moi d’autres questions auxquelles j’ai essayé de répondre dans mon mémoire de pratique professionnelle.

Si nous leur faisons confiance et leur donnons l’occasion, ils sont prêts à se dévoiler et à nous surprendre.

Pour consulter le document intégral : https://espacesantesocialhdf.fr/Record.htm?idlist=120&record=19411418124912396909

CAFERUIS 2020

Titre :

L'avancée en âge des personnes en situation de handicap : un défi managérial

Mots-clés :

Accompagnement, changement, équipe

Résumé :

Je fais fonction de cadre intermédiaire dans un établissement médico-social accueillant des adultes en situation de handicap intellectuel et psychique. Je constate que les réponses apportées par les professionnels aux besoins individualisés des personnes en situation de handicaps vieillissantes ne sont pas satisfaisantes.  La stratégie prise par la direction pour l’établissement est de transformer une unité de vie en une unité de vie pour personne en situation de handicap vieillissante (UVPHV).

Le vieillissement de la personne accompagnée n’ayant pas été anticipé au sein de la structure, les professionnels se retrouvent en difficultés pour adapter leurs pratiques aux besoins de la personne.
Au travers d’un diagnostic, j’ai émis plusieurs hypothèses permettant d’avoir des éléments de compréhensions et d’explications. Leurs vérifications ont mis en exergues plusieurs facteurs qui légitiment la crainte des équipes à faire évoluer leurs pratiques professionnelles : le sens, la culture, les compétences et le changement.

Manager un projet de transformation d’activité, c’est manager des incertitudes. Le cadre intermédiaire que je suis doit faciliter le changement en mettant en place les conditions nécessaires à la compréhension du projet et l’acceptation de celui-ci.

La co-construction du projet d’établissement permet de fédérer les professionnels autour de valeurs, missions et d’objectifs commun, tant dans une dimension éthique qu’opérationnelle. Il définit le cadre qui donne sens et organise l’activité professionnelle. En amont de cette étape détaillée dans un plan d’action, il me paraissait incontournable de rétablir le sens de cette commande et de mettre en place des dispositifs de soutiens aux professionnels au travers le développement des compétences individuelles et collectives. Ces préconisations ont pour objectif d’améliorer la qualité de l’accompagnement des personnes accompagnées.

DEES 2022

Titre :

Et, l'amour dans tout ça ?

Mots-Clés :

Posture professionnelle - relation éducative - engagement - amour - distance

Résumé :

Septembre 2019 ; je plante mon jardin intérieur en terre étrangère ; l’institut régional du travail social. Au rythme lent de la germination des premières pousses, des premières réflexions, je prends conscience de la complexité du métier d’éducateur spécialisé.

Dès le début ma formation, j’ai pu entendre à plusieurs reprises la notion de « bonne distance » via les intervenants, mais sans réellement y mettre une définition commune. L’émetteur m’envoie une information que je n’arrive pas à réceptionner ; c’est dans ce questionnement que le sujet émerge. Et pour cause, il y a une envie d’aller en quête de réponses. Mon questionnement principal était : « Pourquoi parlons-nous de bonne distance et non de juste proximité, voire d’amour dans la relation éducative ? »

Une exploration engagée fait jour, la sérendipité apparait ; de nouvelles notions se manifestent. Au vu des entretiens avec Monsieur Gaberan et Monsieur Hardy, un champ lexical jaillit autour de l’amour ; dimension affective, amour compassionnel, point d’affection… À la résonance de ces propos, les avis divergent. Pouvons-nous parler d’amour dans la relation éducative ?  Ce mot qui a lui seul produit un malaise et une gêne. Ce sujet est peu mis en avant mais semble être l’origine de nombreuses interrogations pour l’éducateur spécialisé. Faut-il oser déconstruire certaines de nos pratiques professionnelles pour les reconstruire ?

Une narration qui donne visibilité à un sujet tabou et qui apporte une singularité en raison d’une intrigue permanente au regard des différents apprentissages. Une nouveauté inattendue qui permet de reproblématiser afin de répondre à l’objectif du mémoire ; formuler une problématique éducative.

Lors de l’écriture de ce mémoire de pratique professionnelle, je n’ai jamais essayé de romancer les combats - j’espère simplement qu’un jour, nous pourrons exprimer ouvertement les hauteurs de notre cœur, sans honte et tabou. Mais parce que nous n’avons pas atteint ce niveau de confort, je ne peux vous mentir : j’aime voir nos masques d’évitement émotionnel glisser lorsque nous nous battons et réalisons diverses recherches sur le sujet.

En définitif, cet écrit m’a permis d’évoquer un sujet qui me questionnait énormément ; la place de l’amour dans la relation éducative. J’ai pu faire la rencontre de certains professionnels qui osent s’exprimer ouvertement sur les profondeurs de ce sujet, sans gêne parce qu’ils sont convaincus de l’importance de la dimension affective. Ils prônent ces joyeux de proximité émotionnelle qui se rejouent souvent tous les jours, à des moments précis du quotidien.

Pour consulter le document intégral : https://espacesantesocialhdf.fr/Record.htm?idlist=112&record=19408325124912265079

DEASS  2012

Titre :

« Moi, la retraite j’y vais pas ! » ou Le départ à la retraite des travailleurs handicapés en ESAT

Mots-clés :

Retraite, ESAT, Handicap

Résumé :

Aujourd’hui, l’allongement de la durée de vie est un phénomène de société qui concerne également les personnes en situation de handicap. D’après les recherches de la Fondation John Bost, l’espérance de vie de ces personnes serait passée de 48 ans à 60 ans entre les périodes de 1972-1979 et 1980-1990. Cette nouvelle longévité s’explique à la fois par les progrès médicaux, par l’amélioration des conditions de vie et de la prise en charge médico-sociale de la population handicapée.

Pour consulter le document intégral : https://espacesantesocialhdf.fr/Record.htm?idlist=1&record=19412478124912306509

DEES 2022

Titre :

L'inceste adelphique

Mots-clés :

inceste ; accompagnement ; violences ; reconstruction ; fraternel

Résumé :

Le 7 janvier 2021, le livre de Camille Kouchner « La Familia grande » est publiée aux éditons Joël Saget. L’auteur y relate l’histoire de son frère, victime de viol par leur beau-père, Olivier Duhamel. De ce fait, l’inceste est au-devant de l’actualité et l’hashtag #metooinceste apparaît sur les réseaux sociaux. Cela a pu relancer divers débats à ce sujet, notamment sur le rallongement du délai de prescription ainsi que sur la sensibilisation des plus jeunes afin de lutter contre les violences intrafamiliales.

Pour autant, l’inceste n’a pas toujours été reconnu, la parole des victimes non-entendue. Il a fallu plusieurs décennies pour que la société actuelle permette de faire la lumière sur ce sujet. Soulignons que, même si l’inceste est principalement rapporté à une relation d’emprise de la part de l’individu d’autorité, l’inceste adelphique, ou fraternel, est peu discuté. Il peut sembler inconcevable, de par le statut de l’enfant ‟innocent”, que celui-ci puisse découvrir ses désirs sexuels et veuille les expérimenter auprès de ses collatéraux. Ce comportement sera catégorisé comme une perversion, une pathologie d’ordre psychiatrique. Or ce type d’inceste est rencontré de manière récurrente au sein des métiers du médico-social.

Cette initiation à la recherche s’appuiera sur des apports théoriques anthropologiques, sociologiques et psychanalytiques, ainsi que sur une étude de terrain effectuée auprès de différents professionnels du médico-social intervenant au plus près de ces situations. Ces apports permettront de dégager une problématique précise et de développer diverses hypothèses d’actions afin d’y répondre. Cet écrit soulignera l’importance du rôle de l’éducateur spécialisé, coordinateur du projet pour l’enfant.

Pour consulter le document intégral : https://espacesantesocialhdf.fr/Record.htm?idlist=163&record=19412936124912301189

DEASS 2022

Titre :

Parcours d'aidants, entre épreuve de réalité et bienveillance

Mots-clés :

Personne âgée, proche aidant, épuisement, isolement, "aller vers", prévention

Résumé :

Qui sont les proches aidants ? Peut-être vous, votre conjoint, un autre membre de votre famille, ou un ami... De nos jours, l’espérance de vie augmente, les maladies neurodégénératives sont de plus en plus présentes. Elles bouleversent les histoires de vie, celle de la personne souffrante et celle de la famille. Les aides nécessaires peuvent être apportées par une multitude de personnes mais le plus souvent elles reposent sur une personne : le proche aidant. Son parcours de vie est alors coloré par la trajectoire de vie de son proche malade, au point que sa vie quotidienne en est imprégnée...

DEES 2022

Titre :

La posture de l’éducateur : un levier pour l’entrée en relation éducative sous contrainte ?

Mots clés :

Relation éducative / contrainte / posture / lien / rencontre

Résumé :

La relation éducative est le socle de notre prise en charge, mais elle n’est jamais donnée dès le début de l’accompagnement. Encore plus, dans le cadre d’intervention de la Protection Judiciaire de la Jeunesse : l’aide contrainte.

Cette relation se construit au fil du temps et en fonction de l’éducateur et du jeune.
Si, au départ, j’ai souhaité questionner la relation éducative sous contrainte judiciaire, c’est parce que je me questionnais sans cesse : Comment j’établis une relation
avec un jeune qui n’a pas souhaité être ici ? Comment, avec ce que je suis, je peux faire basculer le jeune de la contrainte à l’adhésion ? Au fil de mes recherches, échanges et de ma construction professionnelle, j’ai avancé l’idée que la posture de l’éducateur influençait la relation éducative.

Cette relation éducative se construit au travers de moments quotidiens, de partage et de faire avec. Elle se construit au travers de l’engagement de l’éducateur dans celle-ci.
Ce mémoire vient questionner la posture du professionnel comme étant un levier à la relation éducative sous contrainte.

Pour consulter le document intégral : https://espacesantesocialhdf.fr/Record.htm?idlist=116&record=19408307124912265899