DLIS Digital Learning

Depuis novembre 2021 l’IRTS Hauts-de-France contribue au développement d’un nouveau Projet stratégique du Programme européen Erasmus+: Digital Learning – Former par et pour le numérique dans le domaine de l’intervention sociale. Ce projet coordonnée par l’IRTS réunit 6 organisations partenaires issues de 5 pays européens (France, Belgique, Luxembourg, Roumanie, Grèce).

 

L’objectif du projet DLIS est de former les travailleurs sociaux à la maîtrise des usages numériques afin de permettre aux personnes accompagnées de s’en saisir et d’en être autonomes.
Il vise la transformation numérique et l’inclusion.

Alors que la lutte contre l’exclusion sociale passe actuellement par l’accompagnement au numérique, faire monter les travailleurs sociaux en compétences est un enjeu majeur à la fois pour la profession et pour les personnes accompagnées. Les travailleurs sociaux sont de véritables interfaces entre les citoyens et l’activation, la promotion et la valorisation de leurs droits sociaux. C’est donc par cette fonction « charnière » auprès des populations fragilisées qu’ils peuvent devenir acteurs de transmission des compétences numériques et participer à la lutte contre l’e-exclusion et la fracture numérique.

Le projet Digital Learning vise la production de résultats concrets, libres de droits et transférables. Ces résultats sont directement liés aux priorités de soutien des capacités numériques et d’innovation dans l’enseignement supérieur et la formation des professionnels du travail social :

- En rendant possible la mesure de l’agilité numérique des travailleurs sociaux ;
- En formulant des pistes de réflexions sur le rôle de médiation numérique sociale et sur les outils sur lesquels professionnels et étudiants pourront s’appuyer ;
- En modélisant un socle de formation à distance par le biais de modules e-learning thématiques en libre accès.

La démarche qui consiste à formaliser la médiation numérique sociale au travers de pratiques concrètes et de réflexions éthiques est innovante parce qu’elle légitime ce rôle professionnel en mettant en avant sa transversalité dans les métiers du travail social et elle favorise la consolidation d’une véritable communauté de pratiques professionnelles européenne.

Une coopération transnationale qui permet une mise en commun des pratiques et des expériences afin de trouver des solutions numériques européennes pour faire face aux problèmes rencontrés ; une mise en commun qui participe à la création d’une culture de métiers du travail social partagée en Europe.

Ce projet propose de modéliser dans une dynamique transnationale des dispositifs d’apprentissage qui répondent aux besoins des professionnels sur des aspects fonctionnels, qui sont partagés et transférables d’un pays européen à un autre. Ils doivent aussi répondre à des exigences éthiques de lutte contre les inégalités consécutives aux différentes fractures numériques, qui concerne toute la communauté européenne.

Novembre 2021 à novembre 2024

1. Produire un état des lieux de la réalité des fractures numériques (cadre législatif, besoins, outils et démarches existantes) en proposant :

A) un panorama de chaque pays partenaire représentant l’Ouest, l’Est et le Sud de l’Europe,
B) la construction d’un indice d’agilité numérique à destination des travailleurs sociaux,
C) des recommandations européennes pour les autorités et les professionnels pour un accès au digital qui lutte contre des inégalités sociales et la fracture sociale.

2. Construire un guide commun européen de « Médiation numérique sociale » à destination des professionnels du travail social (en formation ou en poste) qui:

A) recouvre les enjeux éthiques,
B) répond aux besoins du travail social pour l’accompagnement au numérique
C) propose des outils transnationaux pour lutter contre les inégalités liées au numérique.

3. Élaborer des modules de formation e-learning à destination des travailleurs sociaux en formation initiale et continue, afin que chaque partenaire, et plus largement les établissements de formation en travail social, puisse s’en saisir et les intégrer dans leurs programmes de formation à distance.

Outre les résultats, il y a d'autres activités :

  • 5 comités de pilotage en France, en Belgique, en Grèce, en Roumanie et au Luxembourg
  • 5 évènements de dissémination dans chaque pays
  • 4 séminaires de formation en France, en Belgique, en Grèce, en Roumanie

  • UNIVERSITE AUREL VLAICU
    Arad, Roumanie
  • ESAS HELMO
    Liège, Belgique
  • KEPSIPI
    Athènes, Grèce
  • ESS CRAMIF
    Paris, France
  • ACSEA
    Luxembourg
  • IRTS Hauts-de-France
    Lille, France

La 1ère rencontre des partenaires du projet DLIS a eu lieu en visioconférence les 15 et 16 décembre 2021.

Les partenaires du projet DLIS se sont retrouvés les 30 juin et 1er juillet 2022 à HELMO ESAS à Liège.

Au programme, un point administratif, évaluation, communication et point d'étape sur les résultats en cours.

Rencontre des partenaires belges HELMO et français IRTS  le 9 novembre 2022 à l’IRTS : présentation des équipes, des programmes de formation et visite des locaux et studio d’enregistrement des modules numériques.

 

La session de formation DLIS s'est déroulée à HELMO-ESAS du 14 au 16 novembre 2022.

  • Lien direct avec la production des résultats : centrage sur la méthodologie et les outils à adopter, les moyens et les ressources (humaines, documentaires, techniques)  ​
  • Échange de connaissances et d'expériences transnationales​
  • Plusieurs jours dédiés autour de réflexions collectives​
  • Appel aux expériences et aux expertises locales : des ateliers, des études de cas, des séminaires théoriques et pratiques ​
  • Thématiques pour les sessions de formation : numériques pédagogique, scientifiques​