Agenda

Parler de l’inceste : pourquoi et comment ?

Évènement reporté

Plus d’information : https://www.afirem.fr/

L’inceste, par la transgression des tabous et interdits sociaux, tient une place particulière au sein des violences sexuelles. Est-il possible de parler de l’inceste en évitant le piège de la surexposition et du silence ?

Du « cri au chuchotement », le risque est, pour la victime, de ne pas être entendu. Comment parler alors de l’inceste à l’aune de la société d’aujourd’hui, du brouhaha médiatique et des évolutions du cadre législatif ?

Le traumatisme de l’inceste risque de mettre la victime aux prises avec l’immobilité et un mouvement destructeur de sa propre vie. Avoir vécu l’inceste, c’est se trouver envahi par la certitude d’avoir subi une violence extrême et par l’incertitude permanente sur cette réalité. Le traumatisme est d’autant plus grand qu’il s’accompagne souvent d’un sentiment de culpabilité et de honte et que la révélation est rendue difficile par le rejet, l’hostilité et les incompréhensions de l’entourage familial. La parole pourtant nécessaire à la reconstruction du sujet ne suffit pas, pouvant même réitérer le traumatisme. Quels sont alors les besoins des victimes ?

Au-delà de la sanction pénale qui s’impose envers les auteurs comment les considérer ? Comment tenter de dépasser les mouvements émotionnels à leur encontre qui nous habitent ? Comment mieux identifier les contextes familiaux complexes au sein desquels surviennent le plus souvent les situations d’inceste.

La confrontation à l’impensable de ces situations expose les professionnels et les institutions. Les répercussions sur les équipes conduisent à des désorganisations qu’il convient de connaitre et de prendre en compte. Comment répondre à l’exigence constante de soutien des professionnels et des équipes ? Quelles prises en charge peuvent être envisagées entre accompagnement empathique et injonctions ?

A l’attention de l’ensemble des acteurs de la protection de l’enfance, l’AFIREM vous propose d’aborder ces sujets dans leur complexité au cours d’une journée le 13 décembre à l’IRTS des Hauts de France

 

https://www.afirem.fr/

Pass sanitaire ou test PCR de moins de 72h obligatoire suivant législation en vigueur

demande d'inscription

X